Ligue 1. RC Lens – OM Les invités ont gagné lors de la 22e journée

Le soir, c’était censé être “La Pologne en France”, mais Frankowski n’est sorti qu’au poste des Gunners, tandis que Milik Om était assis sur le banc. Jorge Sampaoli, l’hôtesse du public, a décidé de rejouer avec le “faux” neuf qu’était Dimitri Payet.

Les Vertus ont su exceller dès la sixième minute. Seko Fofana a réussi une belle passe et a couru avec le ballon vers le but adverse, mais William Saliba l’a rattrapé dans la surface de réparation, l’empêchant de tirer.

Les invités ont répondu à la 29e minute. Valentin Rongier a essayé de frapper le ballon à distance, a frappé la barre transversale, puis a mis la tête du gardien Wuilker Fariñez dans la table, mais est entré dans le terrain.

Puis l’OM d’abord. Cengiz Uender a passé de la gauche et Matteo Guendouzi a été victime d’une faute dans la surface de réparation par Facund Medina, qui a vu un autre carton jaune. “Onze” est venu à l’instant de Payet, qui a marqué avec confiance un but dans le coin gauche. Octavius ​​​​Ligus a été tué en 1 coup sûr cette saison et troisième sur penalty.

L’objectif pourrait réparer les dommages rapidement. Quatre minutes plus tard, Jonathan Gradit jouait un ballon vertical, repris par Florian Sotoca, mais il touchait Pau Lopez sur un point en un. En revanche, en 40 minutes, Wesley Saïd, seul gardien devant lui, a frappé de l’extérieur de la surface de réparation.

Dans les 54 minutes, les visiteurs n’ont pas réussi à augmenter leur avance. Payet boucle le rallye de son côté, démarre et termine par un lancer raté juste avant le « 16 ».

Cinq minutes plus tard, souligne Frankowski. Il a traversé le poteau de la gauche et a touché le ballon de Jonathan Clauss, dont le tir a été bloqué par Gerson.

Cependant, à la 66e minute, Payet Fariñez a été abattu de côté devant la surface de réparation pour tenter de l’écraser, mais le gardien Gunn s’est assuré de sortir le ballon.

Sampaoli a effectué les premiers changements à un quart d’heure de la fin. apparu sur le gazon. incl. Cedric Bakambu, qui vient de visiter Marseille. Il a fait des débuts brillants, et a arraché un but à la 77 minute ! Guendouzi a mis le ballon en République démocratique du Congo et a frappé le premier dans le filet.

Milik n’avait l’air que de son attaque olympienne arrachée à son concurrent de première place en attaque contre le nouveau club. Le pôle n’est pas du tout entré sur le terrain.

Buts: Payet 0-1 (34e, penalty), Bakambu 0-2 (77e).