Coupe d’Afrique des Nations. Ils ont joué sans le nom de la salle, mais ils se sont battus

Les Comores ont révélé dans le tournoi qu’ils avaient accordé leurs deux premiers matches dans le groupe C, mais qu’ils avaient sensuellement battu le Ghana 3-2 lors du troisième match, passant de la troisième place à la plate-forme.

Dans ce document, les Comores ont affronté l’hôte du tournoi – le Cameroun. C’était en soi un défi .

avant même le match, il s’avère que l’équipe est dîmée par la couronne. Pas moins de douze hommes de son camp, dont sept ballons de football d’Amir Abdou et une voie publique, ont été infectés. Deux suiveurs du camp, Moyadh Ousseini et Ali Ahamada, avec le premier gardien, Salim Ben Boina, écarté pour cause de blessure.

Cependant, la Confédération africaine de football (CAF) a ordonné que le match soit joué à l’époque. .

Le gauche Chaker Alhadhur entre dans le but des Comores contre le Camerounqui est la propriété d’Ajaccio en Ligue 2, et ne mesure que 172 centimètres.

Il a d’abord attaqué les Comores. À la troisième minute, Youssouf a reçu un coup franc de M’Changama, après quoi le gardien André Onan a eu des difficultés nominales, mais ses collègues l’ont aidé à dégager le ballon.

Malheureusement, comme si les Comores n’étaient pas assez désastreuses, elles ont perdu contre un joueur à la sixième minute. .

Nadjim Abdou a été viré du terrainqui a vu Moumi Ngamaleu marcher sur un carton rouge devant sa jambe. Le juge a pris cette décision après l’intervention du VAR et a observé les longues répétitions du moniteur.

Les joueurs camerounais jouent encore plus quand ils dormaient. Ils ont tiré comme Vincent Aboubakar et Karl Toko Ekambi, mais ont péri cadré. Par contre, Alhadhur n’a pas préféré utiliser ses mains dans ses interventions, que lorsqu’il vient au ballon et le frappe à la tête avec un penalty !

L’équipe a finalement pris la tête du tournoi à la 29e minute. Ngamaleu a joué le ballon carré, Aboubakar l’a intercepté et passé .

comme Toko Ekambi, le net. Les défenseurs se sont trompés sur ce point, mais Alhadur était également mal placé. Le vent était la seule cible du premier quart-temps.

Alors que les Comores jouent à l’affaiblissement, cela ne veut pas dire qu’elles n’ont pas leurs opportunités. En 33 minutes. Ahmed Mogni a été testé à distance, Onana a joué avec le ballon, puis Mohamed Youssouf a rebondi depuis la surface de réparation.

Après avoir changé de camp, Aboubakar a eu l’occasion, mais a ensuite été frappé à la tête .

Alhadhur a frappé le ballon avec son pied, marquant la première intervention réussie. Quatre minutes plus tard, Alhadhur Aboubakar a tiré le premier coup, puis Michael Ngadeu-Ngadjui a tiré.

Les joueurs comoriens ont également tenté de créer l’égalité des chances dans la durée. Onana a dû intervenir deux fois en début de seconde période.

À la 65e minute, Aboubakar a lancé le ballon à Alhadhur, mais la passe a été bloquée par Toko Ekambi.

Cinq minutes plus tard, le Cameroun augmentait cependant son avance. Mouvement perpendiculaire du grand Martin Hongli .

utilisé Aboubakar qui n’a eu aucun maltraiter avec Alhadhur dans une situation en tête-à-tête. C’était le sixième succès du tournoi pour l’attaquant camerounais. Il n’a pas été un concurrent efficace de la Coupe d’Afrique des Nations depuis 1998.

Quelques instants plus tard, j’ai rencontré les Comores par accident. Abdallah Ali Mohamed a été touché depuis la surface de réparation, mais Onana regardait et jouait avec le ballon dans le coin. Cependant, à la 78e minute, le gardien camerounais Ben Nabouhane a tenté de faire ses preuves en défendant le tir d’El Fardou. Les Comores ont couronné une belle dynamique à la 81 minutes. Youssouf M’Changama a réussi un superbe coup franc à plus de 30 mètres. Le ballon atterrit juste à côté du coureur, Onana n’en eut pas le temps.

À la fin des Comori, ils ont tenté de changer quelque chose, mais en vain. Les joueurs enviaient encore l’arbitre contre l’action qui a mis fin au match. Le Cameroun affrontera la Gambie en quatrième quart de finale le 29 janvier à Douala.

.

ButsToko Ekambi 1-0 (29e), Aboubakar 2-0 (70e), M’Changama 2-1 (81e).

Cameroun: A. Onana – Fai, Castelletto, Ngadeu, Tolo – Ngamaleu (63. Bassogog), Anguissa (84. JE Onana), Hongla, Toko Ekambi (77. Siliki) – Choupo-Moting (63. N’Jie), Aboubakar . (C) (77. Bahoken).

Comores: Alhadhur – Zahary, M. Youssouf (89e Djoudja), Abdou (C), Bakari (88e M’Madi) – Y. M’Changama, Youssouf (75e Mattoir), Abdullah, Bachirou (89e Moussa) – Ben Nabouhane, Mogni (52. Ali Mohamed).