Rencontre de la fin de son temps à Derby

Ne jaunit pas avec une ceinture de ses pas, même si ceux qui courent dans une course courent 450 – un à sa place avec les Romains, et Derby, très important. Et environ 18 dans la première ligue italienne, l’indium (et l’État hôte) pour affronter les Roms. Le match débutera à 20h45 vendredi (1 sports et sports diffusés 11 11 4) Stadio Olimpico sur – vide et triste.

450 pour entrer dans l’aisance des gens, parmi lesquels se trouvaient le staff des deux extrémités des équipes. La capacité du Stadio Olimpico est de plus de 70 000, et de la fortune surréaliste, vous n’avez pas besoin d’expliquer.

Bien qu’il ne rentre pas dans les prises des services de sécurité, qui peuvent surveiller de près la situation. Maintenant, il tifor que les deux équipes voudront “garder” avec Rome, et dans les entraîneurs, aux portes et reste sur le marché italien dans le stade après le match. La plupart des instruments qui ne peuvent pas être l’attraction de l’existence sociale, car l’intérêt de l’Etat est d’empêcher l’accumulation des nations seront sauvés.

“Le derby se joue avec mon cœur”, a déclaré l’entraîneur de la Lazio Inzaghi, Simon, qui compte six points de retard sur la Roma au tableau (8e). Deux Philip Inzaghi a récemment attaqué Caicedo – Ciro Immobile. Et souvent des progrès avec l’ancien sortant du banc, mais les deux derniers matchs de Serie A ont marqué des buts en jouant un joueur régulier dans l’équipe.

L’ordre des jeux dans le troisième pour gagner le match sans une défaite en championnat du Latium et sont prêts à prolonger la série des quatre espèces ne serait pas vaincu par la tribu des Goths, partis. “Giallorossi” pour jouer en leur propre nom a donné un attaquant (Edin Djeko) et un petit Mychitarian Henry en bonne santé, qui devenait lentement un pilier de la deuxième ligne de l’équipe dirigée par Paul Fonseca.

L’arbitre sera Daniel Orsato.

Essayez de prison, “11”, le “Corriere dello Sport – Stadio ‘;

Latium (3-5-2) Standard – Luiz Felipe prématuré, Radu – Lazzari, Milinković, Z et Luis Marusić – Caicedo, immobile.

Roma (3-4-2-1): Lopez – Mancini, Smalling, Ibanez – Karsdorp, Villar, Veretout, Spinazzola – Lorenzo Pellegrini, Mychitarien; Djeko.